Mahdi: le kick-boxing pour faire partie d’une communauté résiliente

par | Avr 6, 2022 | Autonomisation des jeunes, inclusion sociale, Réconciliation et coexistence | 0 commentaires

Mahdi Khawari était l’un des coachs de K1 de l’association Yoga and Sport with Refugees, qui travaille sur l’île de Lesvos, en Grèce.
Mahdi a passé environ deux ans dans les camps de réfugiés de Lesbos, où il a rejoint l’association pendant un an pour partager ses connaissances dans la pratique du K1 avec les autres résidents.
Il vit maintenant à Berlin où il continue de boxer régulièrement.

Histoire:
“Quand je fais de la musculation, je me débarrasse de l’énergie négative. Après, même s’il y a des bagarres, de l’alcool, de la drogue ou du bruit au camp quand j’essaie de dormir, mon corps est tellement détendu.
C’est ma famille. Les gens se rassemblent pour garder leur motivation et leur énergie.
Mon équipe reste en contact même si elle a quitté l’île. Nous nous suivons sur Instagram et nous nous envoyons des photos sur Whatsapp. Où qu’ils aillent, ils envoient des photos et demandent comment ça se passe au camp. Nous parlons du fait que ce serait bien de s’entraîner ensemble. Nous sommes des amis pour la vie.”

Crédits photo : Giacomo Sini