6 avril – Programme Terre de Jeux

6 avril – Programme Terre de Jeux

On April 6th, 2022, the Olympic Committee of Cabo Verde organized a multisport event in collaboration with the French Embassy in Cabo Verde and the Paralympic Committee of Cabo Verde, in the framework of Terre de Jeux, a program aimed at promoting the Paris 2024 Olympic and Paralympic Games.

It was a great opportunity to celebrate the International Day of Sport for Development and Peace as well. We gathered 250 children from 5 clubs and schools from Praia (capital city of Cabo Verde), to run an Olympic relay in the city, with an Olympic torch made fo recycled materials. Then, the children practiced 9 different sports (dancing, teqball, karate, handball, fencing, athletics, traditional games, football, basketball) and were sensitized to some important social issues.

This multisport event was organized by the participants of a 5-days workshop managed by Sport for Life, where the trainees worked on how to organize community multisport event with scarce resources. 

Besides the 250 children, the event gathered representatives from the Olympic Committee of Cabo Verde, the French Embassy in Cabo Verde, the Paralympic Committee of Cabo Verde, the National Olympic Academy, Olympic and Paralympic athletes from Cabo Verde, and the diplomatic entities.

  • We organized a multisport event to promote both April 6th and Terre de Jeux, a program aimed at promoting the Paris 2024 Olympic and Paralympic Games. We gathered 250 children from different sport clubs and schools in the city. The event was organized by the Olympic Committee of Cabo Verde, the French Embassy in Cabo Verde and the Paralympic Committee of Cabo Verde.

  • Cape Verde
Mahdi: le kick-boxing pour faire partie d’une communauté résiliente

Mahdi: le kick-boxing pour faire partie d’une communauté résiliente

Mahdi Khawari était l’un des coachs de K1 de l’association Yoga and Sport with Refugees, qui travaille sur l’île de Lesvos, en Grèce.
Mahdi a passé environ deux ans dans les camps de réfugiés de Lesbos, où il a rejoint l’association pendant un an pour partager ses connaissances dans la pratique du K1 avec les autres résidents.
Il vit maintenant à Berlin où il continue de boxer régulièrement.

Histoire:
“Quand je fais de la musculation, je me débarrasse de l’énergie négative. Après, même s’il y a des bagarres, de l’alcool, de la drogue ou du bruit au camp quand j’essaie de dormir, mon corps est tellement détendu.
C’est ma famille. Les gens se rassemblent pour garder leur motivation et leur énergie.
Mon équipe reste en contact même si elle a quitté l’île. Nous nous suivons sur Instagram et nous nous envoyons des photos sur Whatsapp. Où qu’ils aillent, ils envoient des photos et demandent comment ça se passe au camp. Nous parlons du fait que ce serait bien de s’entraîner ensemble. Nous sommes des amis pour la vie.”

Crédits photo : Giacomo Sini

MASUD : APPRENDRE POUR S’INTÉGRER PAR LE SPORT

MASUD : APPRENDRE POUR S’INTÉGRER PAR LE SPORT

Masud Ghulan vit dans le camp de réfugiés de Lesbos, en Grèce. Il participe aux séances de sport proposées par l’association Yoga and Sport with Refugees, qui travaille à proximité du camp.

Histoire :
” Ici, tout est nouveau. Je ne suis âgé que de 2 ans et demi ici en Europe. Yoga and Sport m’a aidé à apprendre où je suis dans ce nouveau monde et avec quel genre de personnes je suis. Tout ce que j’ai appris sur ma nouvelle maison, c’est grâce aux bénévoles de Yoga and Sport.”

Crédits photos : Helena Monill

NASROOLAH : LE SPORT POUR TROUVER UN BUT

NASROOLAH : LE SPORT POUR TROUVER UN BUT

Nasroolah Jafari a rejoint les cours de kickboxing de Yoga and Sport with Refugees lorsqu’il était résident du camp de réfugiés de Lesbos, en Grèce. Ayant rejoint l’association il y a deux ans, le sport lui a permis de sortir de l’environnement du camp et de trouver un but ; il veut maintenant apporter plus d’espoir aux enfants. Il veut leur donner la possibilité d’avoir une vie normale.
Nasroolah a maintenant reçu ses papiers et vit à Athènes, où il suit toujours des cours de sport avec Yoga and Sport with Refugees.

Histoire :
“Je n’avais aucune possibilité de faire du sport en Afghanistan – pas même l’internet dans notre quartier pauvre. Maintenant, je cours et je fais du kick-boxing. Connaître Estelle et Yoga and Sport with Refugees m’a sauvé la vie. L’anglais que je parle, je l’ai appris grâce à ces gens. Je viens pour rester en bonne santé physique et mentale. J’ai toujours rêvé d’avoir la possibilité de faire du sport. Pourquoi perdre mon temps dans le camp ? Je peux venir et grandir et faire de bonnes choses. Je peux apprendre à connaître plus de gens. Je peux avoir plus de relations sociales. Je l’ai fait pendant plus de deux ans. J’en suis très heureux.”

Crédits photo : Giulio Piscitelli

Neeraj Chopra: “le sport nous apprend à être ensemble et unis”

Neeraj Chopra: “le sport nous apprend à être ensemble et unis”

Neeraj Chopra est un lanceur de javelot indien né en 1997. Lors des Jeux olympiques de Tokyo 2021, Neeraj a remporté la médaille d’or en atteignant une distance de 87,58 m, une victoire qui restera dans l’histoire indienne.

Dans une interview accordée à un journal, Neraaj a expliqué qu’il avait dû se dépêcher pour l’un de ses lancers car il devait demander à son compatriote pakistanais, Arshad Nadeem, son javelot. Une vidéo de ce moment est devenue virale sur Internet et a déclenché de nombreux commentaires virulents. Neraaj a alors partagé une vidéo de lui sur Twitter pour calmer la situation et remettre la vidéo dans son contexte. Il a également exprimé son opposition à certains commentaires qui utilisent ses propos comme un outil de propagande dans les tensions entre le Pakistan et l’Inde et a souhaité promouvoir le sport pour ses valeurs fédératrices.

Histoire :
“Le sport est un outil formidable qui nous permet de dépasser les différences sociales, ethniques et religieuses. Le sport nous apprend à être ensemble et unis. C’est pourquoi il ne doit pas être utilisé pour propager des idéologies politiques.”

Alioune NDIAYE, Président du club de Rugby “Les Dragons du village Pilote au Senegal,Manager sportif et Formateur World Rugby, membre de la fédération sénégalaise de Rugby

Alioune NDIAYE, Président du club de Rugby “Les Dragons du village Pilote au Senegal,Manager sportif et Formateur World Rugby, membre de la fédération sénégalaise de Rugby

DRAGONS DU RUGBY DU VILLAGE PILOTE DE DENY BIRANE NDAO

“Village pilote de Deny Birane Ndao” Le Centre qui accueille des enfants de la rue et des enfants en conflit avec la justice mise sur le Rugby pour faciliter leur réinsertion socio-professionnelle. En 2020 les Dragons du village pilote ont réussi à remporter le championnat national U20 et à placer des joueurs en équipe Nationale Sénior et junior.

“Immersion dans la tanière des dragons où le Rugby est un tremplin pour passer de la rue au drapeau” Un Grand Reportage de Youssouph Bodian diffusé sur la RFM 

  • Je vais vous raconter à travers quelques écrits mais aussi une archive sonore à vous faire parvenir comment le Club de Rugby du village Pilote à travers le sport cree la paix sociale et le developpement des enfants en rupture social , par la reinsertion socio-professionelle

  • Senegal